Extraits des pensées de Nelson Mandela

Please reload

  • Je serai toujours bouleversé par la haine raciale et je reprendrai la lutte contre les injustices jusqu'à ce qu'elles soient définitivement abolies.

  • C'est toujours l'oppresseur, non l'opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l'oppresseur utilise la violence, l'opprimé n'aura pas d'autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ce n'était qu'une forme de légitime défense.

  • Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé.

  • L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde.

  • Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l'espoir là où règne le désespoir.

  • La liberté sans le civisme, la liberté sans la capacité de vivre en paix, n'est absolument pas la vraie liberté !

  • J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.

  • Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

  • La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.

  • La meilleure arme, c'est s'assoir et parler. 

  • Un gagnant est juste un rêveur qui n'a jamais cédé.

  • Je suis fondamentalement optimiste. Je ne saurais dire si c'est dans ma nature ou si je l'ai cultivé. une partie de ce qui fait un optimiste, c'est de garder la tête tournée vers le soleil en mettant un pied devant l'autre.

  • Il y a eu beaucoup de moments sombres où ma foi en l’humanité a été mise à rude épreuve, mais je ne voulais pas et ne pouvais pas me livrer au désespoir. C’est ainsi que l’on rejette la défaite et la mort.

  • Nous devons utiliser le temps à bon escient et nous rendre compte qu’il est toujours temps de faire le bien

  • Le nouveau monde ne sera pas construit par ceux qui restent à l'écart les bras croisés, mais par ceux qui sont dans l'arène, les vêtements réduits en haillons par la tempête et le corps mutilé par les évènements. L'honneur appartient à ceux qui jamais ne s'éloignent de la vérité, même dans l'obscurité et la difficulté, ceux qui essayent toujours et qui ne se laissent pas décourager par les insultes, l'humiliation ou même la défaite.

  • Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. J'espère vivre assez pour l'atteindre. Mais si cela est nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir.

  • De fortes convictions sont le secret de la survie ; on peut avoir l’esprit plein, même si on a le ventre vide. 

  • La bonté de l'homme est une flamme qu'on peut cacher mais qu'on ne peut jamais éteindre.

  • Une tête bien faite et un bon cœur forment toujours une formidable combinaison.

  • L'honnêteté, la sincérité, la simplicité, l'humilité, la générosité, l'absence de vanité, la capacité à servir les autres - qualités à la portée de toutes les âmes, les véritables fondations de notre vie spirituelle.

  • j'ai appris qu'humilier quelqu'un, c'est le faire souffrir inutilement. Même quand j'étais enfant, j'ai appris à vaincre mes adversaires sans les déshonorer.

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now