Les petits gestes de l'amour au quotidien

02/10/2017

C'est l’histoire des jeunes mariés revenus de voyage de noces et sur qui se lève leur premier matin à la maison. Qui va se lever le premier, dans le froid, pour aller préparer le café de l’autre ?

« Chez moi, c'est toujours ma mère qui a fait le café », pense le jeune époux. « Il est très important de prendre de bonnes habitudes dès le premier jour », lui a-t-on dit. C'est le moment. Il s’enroule dans sa couverture et présente à sa compagne un dos arrondi et péremptoire.

« Il m’a dit qu’il donnerait tout pour moi » pense pendant ce temps la jeune femme, « et la première corvée, c'est moi qui dois la faire ! Quelle désillusion ! Je ne bougerai pas ! »

Chacun sent que se lever, c'est capituler sur toute la ligne. Que se lever, c'est se mettre pour toujours à la merci de l’autre.

Et ils s’aiment… mais pas jusque-là.

Alors que s’il l’avait fait tout de suite, de lui-même, dans l’élan joyeux de penser au bien-être de l’autre plutôt qu’au sien, celui qui se serait levé aurait senti qu’il était tellement le plus riche, qu’il avait tant de chance de pouvoir réjouir et combler…

D'après le livre de Louis Evely, "Souffrance", p. 69.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now