Le sucre, un ami ?

22/11/2017

 

Il est pourtant bien agréable, le sucre… Souvent associé aux douceurs et friandises de notre enfance, il nous réconforte et réjouit nos papilles par ses délicieuses saveurs. Les desserts évoquent la convivialité des fins de repas les jours de fêtes… Pourtant, malgré les apparences, le sucre n’est pas notre ami !

 

Ses effets néfastes sur les dents, sur la glycémie et les risques de diabète sont désormais bien connus. Mais on sait moins qu’il est aussi le principal responsable des bourrelets de cellulite qui alourdissent nos silhouettes, et dont nous accusons souvent à tort les graisses. Sait-on aussi qu’il favorise les rhumes et les allergies ?  Sait-on qu’il accélère le vieillissement, en particulier de la peau et du cerveau, et augmente les risques de cancer ? Et, ironie de l’histoire, la consommation de sucre entraîne une hypoglycémie (concentration anormalement basse de glucose dans le sang !) réactionnelle qui se manifeste par de la fatigue, de la nervosité, etc.

 

Mais alors, pourquoi continue-t-on de consommer tant de sucre ?

Sans compter les intérêts qu’y trouve l’industrie agroalimentaire, il faut savoir que le sucre provoque une addiction et que notre cerveau en réclame ! Il est vrai que le glucose est le nutriment majeur des muscles et surtout du cerveau. Mais les sucres industriels que nous consommons couramment (pâtisseries, sodas, confiseries…) ne sont qu’un substitut dégradé de notre véritable besoin : un glucose que notre corps est d’ailleurs capable de fabriquer lui-même !

En effet, si notre organisme est privé de glucose extérieur (par le jeûne ou simplement la suppression de glucose alimentaire), le corps s’adapte à cette privation en mobilisant ses réserves d’énergie : il puise dans le tissu graisseux des graisses que le foie transforme en corps cétoniques ayant pour rôle de libérer de l'énergie lorsque les réserves en sucres deviennent insuffisantes. Un foie en bonne santé peut produire chaque jour plus de 150 grammes de corps cétoniques !

 

Le cerveau, qui utilise normalement le glucose comme source d'énergie, va alors se servir de ces corps cétoniques. Pourtant, un peu partisan comme nous de la solution de facilité et accro aux sucres, le cerveau préférera le glucose si notre alimentation lui en fournit !

 

Il est donc nécessaire de limiter drastiquement notre consommation de sucres pour « fonctionner en cétose ». Remarquons que si notre cerveau a cette alternative, les cellules cancéreuses par contre n’en disposent pas, et les périodes cétoniques (sans sucre) les privent de nourriture et provoquent leur disparition ! D’où l’importance des corps cétoniques dans la lutte contre le cancer, mais aussi contre l’épilepsie, la maladie d'Alzheimer, de Parkinson, la sclérose en plaques, l'obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, et même l'asthme, l'arthrite, les rhumatismes, l’ostéoporose…

 

Comment faire pratiquement ?

Il est donc essentiel de prendre la décision de supprimer autant que possible de notre alimentation les sucres ajoutés, notamment pâtisseries, sodas, féculents à index glycémique élevé comme le pain blanc, et même les jus de fruits qui, privés des fibres, sont de véritables concentrés de sucre.

 

Une bonne habitude est de commencer la journée en évitant le sucre au petit déjeuner, car le sucre appelle le sucre et toute notre journée risque d’être marquée par son obsession ! Même si nous étions amateurs de café sucré, décider de le boire désormais sans sucre se fera sans frustration si on l’accompagne par exemple d’un peu de pain complet bio avec quelques amandes, noisettes, noix de cajou …  

 

En quelques jours seulement, notre envie de sucre s’atténuera, notre peau sera plus belle, nous respirerons mieux, nous nous sentirons en pleine forme...

 

En partenariat avec le magazine Rebelle-Santé (article rédigé à partir des N° 159 et 191)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now