Noël : Dieu descendu du Ciel ?

24/12/2017

« Il est bien clair que si Dieu est au-dedans de nous, il n’avait pas à descendre d’un ciel imaginaire. S’il est en nous, il était déjà et toujours déjà là. Il ne cesse jamais de nous prévenir, de nous attendre. C'est nous qui ne sommes pas là ! Et c'est bien là justement ce retournement essentiel à accomplir dans le mystère de Jésus : Dieu est toujours là, c'est l’Homme qui est absent.

 

Dieu est déjà venu depuis toujours. C'est l’Homme qui doit venir à Dieu. Le mystère de l’Incarnation, c'est l’Humanité qui est enracinée dans l’Amour infini qui est Dieu, dans cet Amour qui n'est qu’un Amour, qui à cause de cela est désarmé, qui à cause de cela est infiniment pauvre… Il ne peut rien faire d’autre que s’offrir aux autres, dans cette mystérieuse crucifixion au plus intime de nous. En Jésus, l’Humanité enfin éclot dans la Lumière de Dieu, enracinée en Dieu, subsistant en Dieu, n’ayant plus d’autre lien avec elle que Dieu…

 

Jésus-Christ apporte cette nouvelle qui éclate précisément dans cette nuit sainte : Jésus réalise en lui la plénitude de l’Homme dans la parfaite Incarnation de Dieu. Dieu qui était toujours déjà là, prend possession totalement de l’Humanité : cette Humanité immergée dans son amour, enracinée dans sa subsistance, qui est l’Humanité de Jésus-Christ. Cette Humanité diaphane, sans ombre, cette Humanité universelle, capable de vivre en chacun de nous parce que totalement désappropriée d’elle-même, va devenir le ferment de notre libération.

 

Jésus-Christ vient nous aspirer vers la divinité qui demeure en nous en faisant sauter le barrage de notre égocentrisme, qui s’identifie peu à peu avec ce visage adorable imprimé dans nos cœurs. Jésus-Christ est le cas limite de ce à quoi nous sommes appelés. Dans cette nuit se révèlent à la fois l’Homme et Dieu : l’Homme que nous ne sommes pas encore mais que nous sommes appelés à être, et Dieu, tel qu’il ne peut qu’apparaître, dans une humanité totalement désappropriée d’elle-même.

 

Noël, ce n'est pas une légende pour amuser les enfants. Noël qui marque le tournant de l’histoire universelle, Noël par rapport à quoi s’ordonnent tous les siècles. Noël, c'est notre naissance à nous-mêmes, à notre dignité, à notre grandeur, à notre liberté. 

 

Telle est la Révélation de Dieu, non plus comme un Maître qui nous domine et revendique ses droits sur nous, mais comme un Amour caché en nous, qui ne cesse de nous attendre, parce qu’il ne pourra jamais que nous aimer » (Maurice Zundel).

 

En cette nuit sainte, faisons taire tout ce qui nous maintient à la surface de nous-mêmes et occulte cette Présence.

 

« Mon Seigneur Jésus, le monde ne vous a pas reçu. Oh ! Je veux vous recevoir ! Mais hélas, avec tous mes désirs, qu'ai-je à vous offrir ? Ai-je mieux à vous offrir qu'une grotte froide, obscure, souillée, habitée par le bœuf et l'âne, par la nature brute, les pensées terrestres, les sentiments bas et grossiers ? Hélas, mon Dieu, je le reconnais, c'est la triste hospitalité que je vous offre. Mais ce que je n'ai pas fait, faites-le Seigneur Jésus ! Illuminez cette grotte de mon âme, ô Divin Soleil ! » (Charles de Foucauld).

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now