Visite du château de Pau

19/01/2018

 

Perché sur un rocher au cœur de la ville, le château de Pau est impressionnant ! De par son architecture bien sûr, mais aussi par l’intensité de l’histoire qu’il évoque. C'est en effet ici que naquit le "Bon Roi Henri IV" en 1553.


Mais l’origine de ce monument est bien plus ancienne. Construit à l’emplacement d’une fortification du 10ème siècle probablement entourée d'une palissade de bois (un « pau » en béarnais, d’où sans doute le nom de la ville), l’existence de ce château est pour la première fois mentionnée au 12ème siècle. Trois tours actuelles datent d’ailleurs des 12ème et 13ème siècles.

 

C’est au 14ème siècle que Gaston III de Foix-Béarn (surnommé Gaston Phébus), fait agrandir le château et le transforme en véritable citadelle. Les successeurs de Gaston Phébus modifient à leur tour cette forteresse, notamment son fils Gaston IV. Par son mariage avec Eléonore de Navarre, fille de la reine Blanche 1ère, celui-ci permettra aux comtes de Foix d’accéder à la couronne.
 

 Devenu palais royal, le château de Pau s'ouvre aux innovations architecturales de la Renaissance. C'est sous le règne d'Henri II d'Albret et de son épouse, Marguerite d''Angoulême, sœur de François 1er, que la résidence royale deviendra un somptueux palais agrémenté de magnifiques jardins.

 

C'est dans ce château que naît le 13 décembre 1553 le futur Henri IV, fils d'Antoine de Bourbon (descendant de Saint Louis) et de Jeanne d'Albret (fille d’Henri II d’Albret), reine de Navarre. En 1572, succédant à sa mère, Henri alors âgé de 36 ans, devient roi de Navarre sous le nom d'Henri III de Navarre.

 

En 1589,  juste avant de mourir, le roi de France (Henri III de France) reconnaît formellement son beau-frère et cousin Henri III de Navarre comme son successeur légitime. Henri III de Navarre devient ainsi le roi de France Henri IV. Mais, en raison notamment de sa religion protestante, une grande partie des Français refusent de reconnaître la légitimité de cette succession.

 

Pour Henri IV commence alors une longue conquête du royaume. Afin d’apaiser les tensions, il abjure le protestantisme en 1593 dans la basilique Saint-Denis et sera sacré roi en la cathédrale de Chartres, le 27 février 1594. En 1598, la signature par Henri IV de l'édit de Nantes reconnaissant la liberté aux Protestants de pratiquer leur religion, met fin aux guerres de religion qui ont ravagé la France dans la seconde moitié du 16ème siècle.   

 

Héritant d’un pays meurtri, Henri IV, assisté de ministres et conseillers compétents (Sully en particulier), parvient à pacifier le royaume et à redresser l’économie. Il instaure également une politique d'urbanisme moderne. On lui doit notamment la construction de la grande galerie du Louvre reliant le palais aux Tuileries, la place Royale (aujourd'hui nommée Place des Vosges) et la place Dauphine.  

 

Ne pouvant avoir d'héritier légitime avec sa première épouse Marguerite de Valois, Henri IV obtient le divorce en 1599. Il épouse alors Marie de Médicis, qui lui donnera 6 enfants. Marie de Médicis deviendra régente après l’assassinat d’Henri IV en 1610, jusqu’à l’avènement de leur fils, le futur Louis XIII en 1617.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now