Faut-il faire une tête de carême ?

14/02/2018

 

Il y a bien sûr plusieurs manières de vivre ces quarante jours ! En ronchonnant parce que, en « bon chrétien », on se sent obligé de respecter la tradition ? Ou bien dans un élan d’amour intense et généreux ?

 

« Carême » vient du latin « quadresima » qui signifie « quarantaine », en mémoire des quarante ans de la traversée du désert par les Hébreux et des quarante jours de jeûne du Christ dans le désert. La cendre que les chrétiens reçoivent sur le front en ce « mercredi des Cendres » veut exprimer à la fois le regret des fautes et l’espérance en la miséricorde divine.

 

La période qui s’ouvre est résolument orientée vers la conversion par la prière et la pénitence… Pénitence, un mot peu attractif et pas vraiment à la mode ! Au point que l’Eglise en est venue à limiter les appels au jeûne et à l'abstinence aux vendredis. Mais bien sûr, c'est toujours l'ensemble de ces quarante jours que nous pouvons vivre dans un esprit de renoncement volontaire par amour.

 

Cela ne signifie pas que cette période soit triste ! Exigeante, certes, mais tellement plus exaltante que la passivité et le laisser-aller ! Car la vie demeure un combat, nous le savons bien, et c’est souvent dans l’effort que nous sont données les plus grandes joies.

 

Mettons donc à profit ce temps pour grandir et nous ouvrir de plus en plus à l’Amour de Dieu et des autres. Se priver un peu, prier, jeûner même, et vivre un véritable Carême d’amour, de partage et de bonheur ! Alors une "tête de carême", cela peut être très beau et joyeux !

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now