"I have a dream"

04/04/2018

 

Il y a 50 ans aujourd'hui, le 4 avril 1968, disparaissait Martin Luther-King, assassiné à l’âge de 39 ans. Une vie trop brève, mais qui aura néanmoins laissé une empreinte impérissable. Pasteur noir américain, militant non-violent pour la reconnaissance des droits civiques des Noirs aux États-Unis et pour la paix, Martin Luther-King a joué un rôle majeur dans la lutte contre la ségrégation aux USA. Sa mort prématurée l'a empêché d'agir autant qu’il l’aurait souhaité contre la pauvreté, mais ses méthodes non-violentes, inspirées de Gandhi, ont permis de faire reconnaître l’égalité des droits entre les Noirs et les Blancs, de manière pacifique.  

 

C'est le 28 août 1963 que Martin Luther King prononça, devant 250 000 personnes, son célèbre discours « I have a dream » (Je fais un rêve). Le rêve d’un pays où chacun partagerait les mêmes droits dans la justice et la paix, le rêve d'une Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres. Un an plus tard, il devenait le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix.

 

Extraits de son discours "Je fais un rêve" :

 

« L’heure est venue d’avancer vers la justice raciale, de faire de la justice une réalité. De combattre sur le terrain de la dignité et de la discipline. De nous élever vers les sommets et répondre à la force physique par la force de nos âmes.

 

Je rêve qu’un jour cette nation se lèvera et que tous les hommes seront égaux. Les fils des esclaves et les fils des esclavagistes pourront s’asseoir ensemble à la table de la fraternité. Des garçons et des filles noirs pourront saisir fraternellement la main des enfants blancs. Je fais un rêve : tous les vallons seront relevés, les rochers aplanis, la gloire du Seigneur sera révélée à tous les hommes.

 

Faites sonner les cloches de la liberté dans chaque village, dans chaque hameau, dans chaque Etat, dans chaque ville ! Nous pourrons hâter la venue du jour où tous les enfants de Dieu, les Noirs et les Blancs, les Juifs, les Chrétiens, protestants et catholiques, pourront se donner la main et chanter ce vieux chant noir : Libres ! Enfin libres ! Merci Dieu tout puissant : nous sommes enfin libres ! »

 

 

Autres citations de Martin Luther King

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now