Non, l'année n’a pas de fête plus douce à mon cœur !

10/05/2018

 

Cette expression de Charles de Foucauld correspond si bien à ce que j'éprouve en cette fête de l'Ascension qui marque la fin de la présence visible de Jésus sur notre terre : "Tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut emporté au Ciel" nous précise Saint Luc.

 

Ainsi, la dernière image que les apôtres gardent de Jésus est celle d’un geste de bénédiction. C'est pour cela qu’ils sont "remplis de joie", malgré leur peine de ne plus le voir à leurs côtés. Car il ne s’agit pas d’une réelle séparation : « Et voici que Je suis avec vous jusqu’à la consommation des siècles » leur déclare-t-il en effet avant de disparaître à leurs yeux (Mt 28, 20). Ces derniers mots de Jésus, si divinement doux, sont bien à l’image de son Cœur… Non plus seulement avec nous, mais en nous, « Lui en nous et nous en Lui ». Présence permanente et active, invisible aux yeux, mais réelle…

 

J’aime beaucoup la méditation de la fête de l’Ascension de Charles de Foucauld, avec laquelle je me sens complètement en phase :

 

« Oh ! heure bénie, heure qui marque l’entrée de Jésus dans le bonheur éternel : sois bénie, sois louée, fais bondir notre cœur de joie à la pensée du bonheur de Jésus. Quand je suis triste, découragé de moi, des autres, des choses, penser que Jésus est glorieux, assis à la droite du Père, bienheureux pour toujours, et jubiler de joie…

 

Merci, mon Dieu, merci, merci, merci de votre gloire, de votre bonheur ! Voici votre pèlerinage achevé. Voici ces trente quatre ans passés sur la terre finis, clos, scellés, les douleurs sont passées, le bonheur sans fin a commencé pour vous… Jour béni entre tous ! Jour le plus beau de tous ! Non, l'année n’a pas de fête plus douce à mon cœur.

 

Noël, c'est un don que vous me faites au prix de quel avenir douloureux pour vous. Pâques, c'est la manifestation à mes yeux du bonheur où est entrée votre âme à l'heure de sa mort et le commencement de la gloire de votre Corps…

 

Aujourd’hui c’est votre bonheur complet, total, aujourd'hui vous recevez votre récompense à la droite de votre Père...

 

Je suis satisfait, je suis heureux, je n'ai plus qu’à dire amen, amen, sans fin, amen, et merci, merci, sans fin merci ! Ô douce et bénie journée, où mon Sauveur bien-aimé est entré dans la gloire de son Père… Amen, amen, merci, merci ! ».

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer ce post
Please reload

Retrouvez-moi
  • Twitter
  • Hellocoton
  • Instagram
  • Facebook
  • Google+
Posts Récents

12/01/2018

Please reload

© 2017 - ABC d'Ondine

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now